Autour de Nicéphore

Danse, masques et marionnettes
Création 2011 tout public à partir de 6 ans

Ephia, Amandine DOREL et Raphaël THIBAULT
masques et marionnettes
Benoît CANCOIN : contrebasse
Léo DUMONT : percussions

Synopsis

Nicéphore naît de la flaque d'un imperméable et passe de l'inerte au vivant par un battement de coeur. Tel l'homme invisible, son corps imaginaire se révèle par les mouvements de son vêtement. Il se meut suivant les sons et les regards des passants, déplaçant ses membres hasardeusement comme on déplace lespièces d’un puzzle. Ainsi libérée des contraintes de l’attachement, son anatomie se transforme en une danse poétique.

Nicéphore est un voyageur égaré. Un SDF des temps immémoriaux. De villes en villages, de forêts en dunes de sable, il part à la rencontre des lieux comme un naufragé qui découvre son île. Mais ses voyages ne se font pas en solitaire. Il a des compagnons de route dont un géant rappelant un des habitants de l'île de Pâques. Ce colosse enfante un double, plus petit et « grand-timide » qui lui-même donne naissance à un triple. Se crée ainsi un jeu de poupées russes, révélant la pluralité des êtres qui peuple notre monde intérieur.
Et cette pluralité est déroutante comme sont déroutés les « Twins » : ces frères jumeaux qui, perdus dans leur état de complicité, s’agitent, s’affolent, etcherchent pour s’y retrouver un plan ou une boussole. Seraient-ils en train de
découvrir que le « qui » peut se situer dans le « où » ?

C’est sur ce terrain instable de la personnalité que s’ajoutent à la folle troupe, des lièvres moqueurs. Eux ne se prennent pas la tête et savent qu'il ne reste plus beaucoup de temps pour danser. Alors dansons maintenant! Avant de partir vers un ailleurs, à la rencontre d'autres voyageurs en valise.

Par leur étrangeté et leurs jeux de métamorphoses, les personnages de « Autour de Nicéphore » nous fascinent autant qu’ils nous font rire. Ilsrenvoient chacun de nous à la multiplicité de son « moi-imaginaire » et cherchent à nous interpeller : « Comment se connaître lorsque notre « je » est multiple, changeant, accidentel ? »

Initialement destiné à la Rue, « Autour de Nicéphore » s'adapte au jeu en extérieur comme en salle, en se nourrissant des différents lieux de représentation qu'il investit. A travers le jeu en salle, les artistes exploitent l'atmosphère confinée et intimiste propre à la boîte noire. En extérieur, ils usent de la spontanéité inhérente au théâtre de rue pour faire apparaître l'onirique dans la vie quotidienne.